Quels sont les avantages de la sieste au travail ?

22 juin 2020

Partager ce contenu :

La sieste au travail dans le monde

Malgré les nombreux bienfaits reconnus de la sieste, dormir sur le lieu de travail est encore loin d'être entré dans les normes en Occident. En revanche, les pays asiatiques perçoivent d'une manière positive la pratique de la sieste. Au Japon, on l'appelle « inemuri », littéralement « dormir alors que l’on est présent ». Dans la culture nipponne, dormir sur un temps de travail prouve que l'on se démène et que le repos est donc nécessaire, proportionnellement à l'effort que l'on a fourni. En France, les mœurs divergent et l'on est encore loin d'en faire l'éloge.

Relaxation et sieste au travail

Cependant, les tendances évoluent. En Europe, notamment dans les pays nordiques et en Allemagne, les habitudes changent. En France, conscientes du niveau de stress auquel leurs salariés peuvent faire face, de plus en plus de sociétés mettent en place des mesures pour les aider à se relaxer et à lâcher prise. Loin d'être superflue, la relaxation au travail devient une partie intégrante de la définition du bien-être, au même titre que la répartition de la charge de travail ou les relations entre les collègues. Aujourd'hui, 57 % des entreprises sont favorables à encourager leurs employés à s'octroyer des temps de repos. Car si faire la sieste permet aux équipes de se ressourcer, ces moments de détente permettent également d'augmenter la productivité de 35 % selon une étude de la NASA.

 

Les bienfaits de la sieste au travail

Avant d'évoquer les avantages d'une bonne sieste, il est bon de définir ce que signifie ce court temps de relaxation. Dormir au bureau ne signifie pas s'assoupir plusieurs heures. Le besoin de dormir est naturel et touche tout individu, mais à différents degrés. En cas de manque de sommeil nocturne ou d'insomnie, une courte sieste permet de récupérer, mais aussi de combattre une fatigue passagère. Après le repas de midi, la phase de digestion entraîne un épuisement puisque notre corps travaille intensément. Pour contrer cette somnolence, il est conseillé de faire une micro-sieste d'environ vingt minutes. Au-delà, l'on risque de se réveiller groggy car le cycle de sommeil n'aura pas été respecté. Le cerveau sera entré en phase de sommeil profond et aura commencé à sécréter des hormones. Pour réellement se reposer, il vaut mieux opter pour un endroit calme, isolé du bruit et des lumières des écrans.

Coin de détente au travail avec Evolution Be Comfort

Ce court répit d'une demi-heure maximum viendra compenser le déficit de sommeil. Bien reposés, les employés sont plus à même de s'investir dans leur travail. Le repos améliore les performances cognitives et psychomotrices. S'accorder un temps de sommeil sur le temps de travail permet ainsi de stimuler la concentration et la mémoire et donc de rester dynamique tout au long de la journée de travail. En somme, une phase de repos permet donc de stimuler son efficacité et d'être plus attentif. Plus apaisés, les employés sont donc plus à même de collaborer sereinement avec leurs partenaires. Si la sieste aide à instaurer une meilleure ambiance de travail, elle apporte également des bénéfices pour la santé, puisqu’elle permet de stabiliser le rythme cardiaque et de renforcer les défenses immunitaires. Loin d'être synonyme de paresse, la sieste présente donc des effets positifs autant pour les salariés que pour le bon fonctionnement de l'entreprise.

 

Créer une salle de sieste au travail

La salle de repos sur le lieu de travail aurait été perçue il y a peu comme contradictoire. Aujourd'hui, les entrepreneurs voient ce cocon relaxant comme un espace de bien-être où les salariés peuvent décompresser. Ils sont de plus en plus nombreux à aménager une pièce pour permettre à chacun de faire le plein d'énergie en toute tranquillité. Cependant, aménager une salle de pause ne s'improvise pas. Pour créer une atmosphère zen propice à la détente, les projets d'aménagement doivent suivre certaines règles. Il faudra d'abord opter pour un espace lumineux et suffisamment vaste pour éviter le sentiment d'étouffement. Il est ensuite primordial de cloisonner la salle de sieste. En effet, chaque fauteuil doit-être isolé des autres pour permettre un véritable lâcher-prise individuel. Il est également possible d’aménager l’espace avec un diffuseur d’huile essentielle, des cintres, des masques pour les yeux, des plaids, un vide-poche, une table basse... Il sera également isolé des nuisances sonores et des va-et-vient. Une signalétique claire devra être établie et affichée, comme l’interdiction de parler à voix haute, de manger, de téléphoner ou encore les durées optimales et les différentes zones. Pour ces espaces de repos, il faudra varier les sources lumineuses et opter pour des couleurs claires, comme les tons pastel.

Fauteuil et position Zéro Gravité

Le mobilier sera sobre et épuré de manière à laisser circuler l'air et la lumière, sans surcharge d'objets décoratifs. L'idée n'est pas d'encombrer l'espace de canapés. Au contraire, pour faire une sieste, mieux vaut ne pas s'allonger complètement comme lors du repos nocturne. Il est conseillé d'opter pour la position zéro gravité. Avec cette posture semi-allongée, les jambes sont surélevées, les cuisses et le buste forment ainsi un angle de 127° - l'inclinaison parfaite pour la détente - la colonne lombaire se retrouve en une posture neutre, le dos est soulagé et le sang circule mieux. Pour offrir à ses salariés un repos optimal, il sera bon de privilégier les fauteuils de relaxation parfaitement ergonomiques. Ces aménagements ne feront qu'améliorer le bien-être au travail.