Slow Life : Définition et application du mouvement qui veut vous faire ralentir

7 mai 2019

Partager ce contenu :

Slow Life : définition

Né dans les années 1980, le mouvement Slow a rapidement pris de l'ampleur dans le monde, comme un contre-pied à la société de consommation. Celle-ci ayant imposé, depuis les Trente glorieuses, un éloge de l'individualisme, un rythme effréné, un système de production qui n'a pas tardé par à mener à l'épuisement de ressources naturelles... Les adeptes de la Slow Life considèrent que la vie moderne rime avec frénésie, frustration, obsession de la réussite et perte de l'estime de soi, comme en atteste la reconnaissance du burn out dans le monde du travail.

 

Slow life, retour aux valeurs fondamentales comme la nature

En réponse à cette accélération globale, ce courant philosophique invite à prendre le temps – « slow » signifie lent en anglais - afin de se réapproprier le monde et vivre en pleine conscience. Comme un éloge de la lenteur, la Slow Life s’appuie sur des valeurs fondamentales. Elle prône l’authenticité, la bienveillance, le partage, le retour à la nature.

  

Les différents domaines d'application du mouvement Slow Life

Concrètement, cette pensée philosophique s'applique au quotidien dans bien des domaines.

 

  • Le Slow Food

Il surgit en opposition au fast food, littéralement « nourriture rapide », symbole de la malbouffe. C'est en 1986, en Italie que le journaliste gastronomique Carlo Petrini lance le Slow Food, devenu aujourd'hui une organisation internationale, ayant pour emblème l’escargot, qui défend une alimentation plus saine, de saison, locale et respectueuse de l'environnement.

 

  • Le Slow Tourisme

Cette tendance née au début des années 2000 invite à voyager autrement. Il s'agit d'éviter les moyens de transport rapides mais extrêmement polluants comme l'avion. Le voyageur ne cherche plus à partir rapidement à l'autre bout du monde pour séjourner dans un hôtel impersonnel. Le « slow travel » invite à découvrir de nouveaux horizons sans se presser. Cela signifie voyager moins loin, mais mieux, renouer avec la terre, savourer le moment présent, faire des rencontres, séjourner chez l'habitant, sortir des sentiers battus. Par engagement éthique ou besoin de déconnexion, de plus en plus de personnes optent pour ce mode de tourisme plus écologique et authentique, avec une dimension plus humaine. Son slogan serait « rien ne sert de courir ».

 

  • La Slow Cosmétique

Il s'agit de prendre soin de soi tout en étant attentif au monde qui nous entoure. Cette « révolution douce » a été initiée par le belge Julien Kaibeck dans les années 2010. Aujourd'hui, bon nombre de produits miracles sont composés d'ingrédients nocifs pour la planète comme l'huile de palme, mais aussi pour la santé avec les perturbateurs endocriniens. Les cosmétiques « slow » sont uniquement conçus avec des composants naturels, sains et de qualité, généralement issus du monde végétal avec une forte propension aux huiles essentielles, à l'argile ou aux hydrolats. Comme pour le « bien manger », les adeptes du « mieux être » veulent savoir ce qui est écrit sur l'étiquette. L'origine des produits, leurs processus de fabrication et leurs impacts ont pour ces consommateurs une importance majeure.

 

Cette consommation plus responsable et moins court-termiste se développe dans la plupart des domaines. Fidèle à cette conviction « par nature », l’engagement de LAFUMA Mobilier a toujours été de proposer des produits qui limitent leur impact environnemental et ce, tout au long de leur cycle de vie.

 

C'est pourquoi nos produits s'inscrivent dans une démarche d'éco-conception. Notre entreprise s'engage à produire « plus avec moins » : moins de consommation d’énergie et de matières, plus de durabilité, de résistance, de technicité.

 

Les toiles sont garanties sans substances toxiques pour le corps et l’environnement avec le label Oeko-Tex®. L'aluminium, le carton ou papier sont issus de matériaux recyclés. La majorité des matières sont sourcées à moins de 150 km de l’entreprise et nos emballages sont réduits au minimum. Aussi, nous mettons à point d'honneur à faire vivre notre mobilier le plus longtemps possible grâce à une collection d’accessoires de remplacement qui assurent une deuxième vie au produit.

 

Fauteuil LAFUMA Mobilier en position zéro gravité

Depuis sa création, LAFUMA Mobilier a pour ambition de rapprocher l’Homme de la nature, au travers des loisirs et des moments de détente en plein-air. L'esprit Slow life invite à se ressourcer et s'accorder une parenthèse de sérénité. La position zéro gravité, offerte par nos fauteuils de relaxation, donne à chacun l'occasion, chez soi et à tout moment, de respirer et de se détendre pour évacuer le stress.

 

Comment passer au Slow life ?

Il suffit de lâcher prise. Ce peut être simple à dire, mais plus difficile à faire. Adopter un mode de vie plus lent, c'est d'abord se recentrer sur nos besoins et nos émotions, prendre du temps pour soi, éveiller ses sens. Le Slow life ne veut pas dire ne rien faire. Au contraire, l'ennui et la paresse sont autant d'états à fuir que le surmenage ou le mal être. Cela passe par de nouvelles petites habitudes à adopter : moins planifier son quotidien et laisser place à la spontanéité, être à l'écoute de ses proches, développer sa créativité à travers des activités artistiques, méditer, redécouvrir des plaisirs simples...